Après 3 mois de guerre, nous voulons jeter un regard en arrière.


Ce conflit à profondément bouleversé la vie de Vent d’Est. Après 2 ans de Covid, nous pensions pouvoir relancer tous nos projets, grâce aux nombreux volontaires. Mais l’actualité dramatique en a décidé autrement, nous vivrons une année de plus sans volontaires.


Depuis 3 mois, toute notre énergie est mise dans l’aide aux Ukrainiens.


Ces trois mois, nous ont confronté à tant de détresse humaines, de vies et de familles brisées.
Pendant le grand exode du début de la guerre, nous avons vécu des moments très émouvant à la frontière moldo-ukrainenne, confronté à ces femmes, enfants, vieillards qui fuyaient la guerre. Ces femmes qui avaient laissé quelques heures avant leurs maris pour se battre, avaient pris leurs enfants sous le bras et se retrouvaient échoué à ce poste frontière.


Nous avons essayé de jouer notre rôle, en les prenant en charge le plus humainement possible.
Ce sont des dizaines de personnes que nous avons accueilli ainsi. Nous recevons des bonnes nouvelles régulièrement de plusieurs familles que nous avons aidé à trouver un pays d’accueil dont la France.
Au fil des semaines, notre travail à évolué. Le flux des réfugiés s’étant tari, nous avons recentré notre aide sur les réfugiés qui ont décidé de rester en Moldavie et surtout aussi sur l’Ukraine, ou se concentre le plus de besoin.


En Ukraine, nous avons découvert des gens extraordinaires qui se dévouent sans relâche pour leur peuple. Nous pouvons citer, Chris, Victor, Svetalna. Nous les aidons régulièrement.


Grâce à vous chers amis Vent d’Est et à votre générosité, nous avons pu répondre à de nombreux besoins. Ce sont des tonnes d’aide humanitaire que nous avons distribué depuis le conflit.


Nous voulons continuer notre action, car beaucoup de gens comptent sur nous pour survivre au sein de ce terrible conflit. Nous recevons beaucoup d’appels à l’aide.


Nous organiserons le 1 juin cette fête des enfants en Ukraine, nous espérons réunir 500 enfants. Nous continueront à soutenir nos amis d’Ivanovka et le village de Svetlana en Ukraine.


Nous voulons également ne pas abandonner les réfugiés en Moldavie.
Merci encore pour votre soutien qui nous permet de répondre à toute cette souffrance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.